• Elizabeth Jane Gardner BOUGUEREAU ( épouse du peintre W. Bouguereau )

     

    File:William-Adolphe Bouguereau (1825-1905) - Portrait de Mademoiselle Elizabeth Gardner (1879).jpg

      

    Portrait of Miss Elizabeth Gardner 1879

      

      

    Elisabeth Jane Gardner (née le 4 octobre 1837 à Exeter dans le New Hampshire, et morte le 28 janvier 1922 à Paris) est une artiste-peintre américaine.

     

     

     

     

     

    Jeune fille de bonne éducation, Elisabeth Jane Gardner apprit le dessin et l'aquarelle au collège de Lasell et se lia d'amitié avec son professeur Imogene Robinson.

    Robinson partit en Europe et Elisabeth Jane Gardner alla étudier à Boston.

    Elle comprit qu'il lui fallait une formation plus poussée et partit pour Paris rejoindre Robinson en 1864.

     

     

     

     

     

     

    Elle fut la première femme peintre américaine à exposer au Salon de Paris en 1866 et la première à gagner la médaille d'or en 1872.

     

     

     

     

     

     

      

     

      

     

    Elle étudia avec Ange Tissier, Merle et Jules Joseph Lefebvre et finalement

    avec William-Adolphe Bouguereau, qu'elle épousa en 1896.

    Il était âgé de 71 ans.

     

     

    L’imprudente (The Imprudent Girl)

     

    In The Woods

     

    Young Girl Holding A Basket Of Grapes

     

    Bubbles

     

    Judgement of Paris

     

    An Apple Today

     

    In the Garden

     

    He Careth

     

    La Becquée

     

    The Farmer’s Daughter

     

    Friends

     

    The Shepherd David

     

    Young Girl With Lilies

     

    Young Girl At The Well

     

    Rudyard Kipling’s Daughter

     

    A la fontaine

     

     

     

     

     

     

      

     

    Influencée par son mari dans sa manière de peindre, elle avoua :

    « Je préférerais être connue comme le meilleur imitateur de Bouguereau que n'être personne. »

     

     

     

    [Elizabeth Gardner Bouguereau in her studio]

     

      

     

    Après la mort de son mari en 1905, elle peignit quatre toiles importantes

    avant d'arrêter, gênée par des rhumatismes.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    « Giacomo GROSSOVittorio MATTEO CORCOS »
    Partager via Gmail Delicious Yahoo! Google Bookmarks

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :